5.8 L'ATTAQUE RENOUVELEE

5.8.1 DEFINITION

Il s'agit d'une technique offensive exécutée immédiatement à la suite de l'attaque initiale qui a échoué. On l'utilise à distance moyenne comme suite d'un Mai-Te exécuté en glissant (avec Yori-Ashi) ou de Gyaku-Zuki délivré en faisant un pas en avant, Oie-Zuki ou encore Yoko-Geri.
Son succès dépend principalement de l'effet de surprise et de la vitesse à laquelle on recouvre vers l'avant, l'adversaire ne devant pas avoir le temps de rétablir son équilibre à la suite de la première attaque. Il faut donc l'utiliser avec prudence pour ne pas risquer de subir un coup d'arrêt.
Le recouvrement vers l'avant est généralement accompagné d'une préparation sur le bras pour 

A la suite du recouvrement vers l'avant l'attaque renouvelée peut venir sous la forme  5.8.2 UTILISATIONS

Bien qu'elle puisse être utilisée sur l'inspiration du moment, l'attaque renouvelée est généralement préparée par l'étude des habitudes et tactiques de l'adversaire. Elle est efficace s'il hésite à riposter ou le fait trop lentement, si bien que même si sa défense est forte il échouera.
Elle peut être décochée sur une cible avancée de Tori s'il se découvre en ripostant indirectement ou avec une attaque composée avec un mouvement trop large.
De même s'il retire la main ou le pied lorsqu'une attaque est dirigée vers lui, il est vulnérable à un renouvellement de l'attaque avec un rapide coup direct.
S'il commet l'erreur de se pencher en arrière plutôt que de rompre avec un court pas, lorsqu'il se défend, il ne pourra pas éviter une attaque de la jambe arrière.
On l'utilise lorsque l'adversaire recule systématiquement ou s'il pare sans riposter.

5.8.3 ATTAQUE RENOUVELEE DU MEME MEMBRE

Elle consiste en deux attaques simples, ou plus, exécutées en une rapide succession avec le même membre utilisant, en fonction des réactions adverses, la remise, la reprise ou le redoublement (voir 1.17).
La première, destinée à tirer une parade, vient généralement sous la forme d'une fausse attaque, la seconde se glisse dans l'ouverture en cédant à la parade ou en poursuivant son chemin si Tori l'a esquivée (revoir les applications particulières des courbes).
Elle sert souvent d'introduction à une attaque par combinaison. S'il retire sa main sans s'inquiéter pour parer, on peut l'utiliser en relançant l'arme sur la cible dans la même ligne que l'attaque initiale ou que la contre-attaque.
L'autre main couvre cette action en attaquant la garde adverse ou en déviant sa riposte si elle a lieu.

Exemples 
a) A distance moyenne

b) A distance courte
La plupart débutent Jodan, vont Gedan et s'achèvent Jodan.
Mae-Te-Jodan Gedan-Tettsui-Uchi (I) Otoshi-Uraken-Uchi (I).

  • Mae-Te-Jodan ou Ura-Zuki-Chudan Mawashi-Zuki-Jodan.
  • Mae-Te-Jodan Mawashi-Zuki-Chudan Ura-Zuki-Jodan.
  • Suite vers attaque d'équilibre
    Retour

    Mawashi-Ryu-Karaté-Do - Travail du ventre - Les gardes - L'Art des courbes - Postures & déplacements - Les techniques - Les Kata Traditionnels - Stratégie & Tactique - Les Kata Mawashi - Vos attentes